Non, passé 20 ans, notre cerveau n’est pas plus lent


PSYCHOLOGIE – Une équipe allemande, de l’Institut de psychologie de l’université de Heidelberg, s’est penchée sur la question des capacités cognitives en fonction de l’âge.

C’est un fait entendu: la vingtaine passée, notre cerveau commence à ralentir et nos capacités cognitives entament une inexorable chute… Vraiment? Pas tant que cela, affirme une équipe de l’Institut de psychologie de l’université de Heidelberg (Allemagne) dans la revue Nature Human Behavior . En réalité, nos réponses seraient certes moins rapides à partir de 20 ou 25 ans, mais cela serait davantage dû à une plus grande prudence et à une moindre célérité motrice qu’à un déclin de nos capacités cognitives.

Pour s’en convaincre, les auteurs ont travaillé sur des données collectées auprès de 1,3 million de personnes âgées de 10 à 80 ans, dans le cadre du «Project Implicit», lancé en 1998 par trois chercheurs des universités de Washington, de Harvard et de Virginie pour étudier les biais affectant nos jugements. Le test consiste à «classer rapidement les mots dans les catégories situées à gauche et à droite de l’écran de l’ordinateur en appuyant sur la touche “e” si le mot appartient à la catégorie…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *